Dans la série Je vous emmène (3)

J’ai poursuivi ma route et vu défiler ces paysages dans le silence.
« Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Il prépare la qualité de notre présence à l’autre et la profondeur de la rencontre. Le silence est une école du respect. Respect de la création. Respect de l’homme… »
Michel Hubaut, Les chemins du silence, DDB.

MS

Beauté (14)

 

Frederique-Terres-D-Encre

Le sentiment-paysage du matin du 30 octobre 2017, par Frédérique de Carvalho :

quelquefois en fait chaque fois que

l’on voit  ce qui

est

on entre

on ne sait pas ce qui

s’ouvre

on n’en a pas

idée

quelque chose traverse on est

traversé

ce n’est plus le regard

ce n’est plus ce

qu’on sait et qu’on peut

dire ou

taire

c’est la peau

qui

disparaît

on est passé dans

les silences

vivants

Texte et image : ©Frédérique de Carvalho

A 21, j’arrête !
Quel serait votre « sentiment-paysage » du moment (ou d’un moment…) et quelle(s) photo(s) pour le représenter ? J’attends vos photos/images et/ou textes sur lesateliersdudeluge@orange.fr Merci ! (Marlen Sauvage)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le silence du poisson

Ateliers-du-deluge-MS

Kairouan, quelque part dans la médina, le fronton d’une bâtisse. Avec ce poisson qui ne demandait qu’à être pêché. En le capturant, j’ai pensé bien sûr à ces Poissons et [ces] Femmes, pour le cas où… un vide, un manque, la vie est remplie d’aléas…

Aucune femme pour donner la réplique au poisson. Le silence, c’est beau aussi.

Image ©Marlen SauvageDes poissons et des femmes, ≠44

Nous poursuivons notre voyage dans l’univers  Des poissons et des femmes entamé le 4 janvier et pour une année entière : sur une image de [Marc Guerra], j’écris un texte et publie le tout chaque vendredi… jour du poisson !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.