Sur la route de Justin [ Uckas, 41]

ateliers-deluge-42

On peut douter de l’intérêt de garder ce genre de détails de la vie… mais : j’ai la mémoire courte, les dates ne sont pas mon fort. Je me console en me disant que la vieillesse venant, on ne saura pas si j’alzheimerise ou non, j’ai toujours plané au-dessus du temps et des lieux. Mais encore : ces petits bouts de boarding pass me rappellent quelque chose de très précis : les discours de Justin, 18 mois, s’évertuant à nous raconter tout ce qui se trouvait sur le trajet de l’aéroport Trudeau (Montréal) à « sa maison ». Il y était beaucoup question de voitures et de grues, de camions et de pelleteuses… Ces morceaux de carton sont donc plus que le souvenir d’un voyage, ils sont l’évocation d’un moment privilégié entre un petit garçon et moi, d’une connivence inexplicable quand nous nous connaissions si peu, et alors que nous habitions chacun à l’autre bout du monde…

Un carnet kraft à spirale (Uckas)
Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Un carnet kraft à spirale [Kenya, 40]

Jeunesse oubliée…
Jeunesse oubliée…

J’avais gardé cette petite photo dans un fatras de papiers, certaine d’y voir… quelqu’un d’autre que moi ! Et pour finir, c’était bien moi, en 1993, au Kenya, devant l’océan Indien, sans lion ni rhinocéros… [qui auraient peut-être réveillé ma mémoire !]. Comment peut-on à ce point ne plus se reconnaître, les années ayant passé ? A quel moment m’étais-je dit que je n’étais plus celle que j’avais été ?

Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Un carnet kraft à spirale [Les petites cuillers, 38]

Tout ceci mérite explication…
Tout ceci mérite explication…

atelier deluge 39bis
La voici !

Durant l’année 1996, nous avions décidé, M. et moi, d’emporter une petite cuiller de chaque établissement où nous irions prendre un café, un verre, déjeuner éventuellement… Le plus souvent, nous nous servîmes nous-mêmes (je sais, ce n’est pas bien), de temps en temps, nous demandâmes la permission… Les mois passant, nous nous trouvâmes en fin d’année, et plus précisément en janvier 1997, avec 120 cuillers de toutes sortes, témoignages des entretiens que nous menions alors (nous étions tous deux journalistes à l’époque), et comme nous ne nous en étions pas tenus là, des rencontres avec les amis, d’un mariage chez l’une (Rebecca, hope you will forgive us…), des anniversaires en famille, etc.
Lors d’une fête dans notre vallée, alors que Les rendez-vous de Sainte-Croix avaient encore lieu, et parce que le thème en était Inventaire, nous avons ressorti les enveloppes toutes datées, numérotées, où apparaissaient le lieu, la circonstance, la personne rencontrée… et nous avons dressé un tableau de nos petites cuillers qui fut exposé à La Baraka, un des hauts lieux, à l’époque, de la culture locale. Il trône aujourd’hui sur l’un des murs de notre pièce à vivre… Il est là !

Bienvenue chez nous pour un petit café !
Bienvenue chez nous pour un petit café !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Un carnet kraft à spirale [Heure bleue, 35]

S'il fallait définir l'heure bleue, quelle serait la vôtre ? Un joli nom pour le temps d'un repas en tout cas. Existe-t-il encore ?
S’il fallait définir l’heure bleue, quelle serait la vôtre ? Un joli nom pour le temps d’un repas en tout cas.
J’ignore si ce restaurant existe encore…

Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Un carnet kraft à spirale [Pasolini, 34]

Il y a parmi mes projets fumeux celui de créer des jeux… L'un a failli prendre forme, au moins, nous en avions défini les contours sérieusement avec une autre intervenante en FLE pour ce public précisément… Mais rien à voir avec Pasolini.
Il y a parmi mes projets fumeux celui de créer des jeux… L’un a failli prendre forme, au moins, nous en avions défini les contours sérieusement avec une autre intervenante en FLE pour ce public précisément…
Mais rien à voir avec Pasolini.

Texte et image sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.