Je me souviens d’un 12 novembre…

Pour toi, ma petite Stéphanie…

Je nageais entre deux sommeils dans les eaux de l’attente, à deux heures du matin, je me souviens, je me réveillai en sursaut, avec cette sensation de froid humide, et je réalisai ce qui m’arrivait. A mes côtés, ton père, doux et tranquille. Toulouse vivait la nuit, nous l’avons traversée jusqu’à cet hôpital, Lagrave, où je restai de longues heures, branchée sur un monitoring à épier les contractions qui finiraient bien par t’obliger à quitter mon ventre. Il t’en a fallu du temps pour le faire… Dominique s’était endormi sur le matin, dans un fauteuil près du lit ; je désespérais un peu de te voir venir ; il me quitta pour aller déjeuner tandis que je supportai en silence tes appels intérieurs. Il revint à l’heure pour ta venue en ce monde, je crois qu’il déclara 18 h mais tu étais là à 17 h 20 il me semble (tu vérifieras dans le petit carnet jaune à spirales), on me félicita de ne pas avoir crié, jamais, je n’avais pas vingt ans, je n’avais rien voulu subir qui me priverait de ce partage intense de la vie, notre premier partage. Tu étais belle ma fille, tu l’es toujours, tu restes mon premier merveilleux cadeau.

Photos : collection personnelle.
MS

2 commentaires sur “Je me souviens d’un 12 novembre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s