Petits bonheurs (122)

Un autre monde ?

Et une fois que fut passée sur le monde la folie entière des hommes, tant et si bien qu’il ne resta plus que la peau, les tendons et la chair nue pour témoigner des jours d’avant, une fois que l’essentiel redevint le strict nécessaire et le strict nécessaire impossible à trouver, une fois que le silence se fit sur la nature brute retrouvée, il y en eut quelques-uns pour se dire que peut-être, il eut fallu s’y prendre autrement…

Texte et photos : Stéphanie Rieu et Fantine (sa fille de 7 ans…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s